Rechercher

Les centres commerciaux ont ils un avenir pour nos territoires?

Mis à jour : 31 oct. 2019

Faisons un peu de prospective sur l'avenir de nos centres commerciaux en allant voir ce qui se passe aux Etats-Unis.

Les vandales n’ont laissé aucune trace des vitrines en verre du centre commercial, les puits de lumière brisés laissent tomber la pluie et des coupons offrant 10 $ de rabais chez un détaillant sont toujours éparpillés sur le carrelage.

Non ce n’est pas le descriptif d’un film de science fiction, c’est l’état dans lequel nous retrouvons aujourd’hui de nombreux centres commerciaux abandonnés aux Etats-Unis. On dit souvent que les modes de consommation des américains se retrouveront en Europe dans 10 à 15 ans. Alors faisons un petit détour dans cette région du monde pour comprendre mieux comment nous en sommes arrivés là et interrogeons nous sur l’avenir des milliers de m² construits chaque jour en Europe qui vident les centres-villes.


Les centres commerciaux historiquement poussés par la périurbanisation


Faisons tout d’abord un petit retour en arrière, au milieu du 20éme siècle de nouvelles zones périurbaines se développent. Elles permettent d'accueillir les "nouveaux riches” attirés par de grands pavillons en périphérie des centres villes et accessibles grâce à la démocratisation de l’automobile. Les centres commerciaux représentaient alors des espaces de sécurité et d’espoir où tout était possible grâce aux crédits. A cet époque où le rêve américain était à son apogée, le gouvernement laisse alors le secteur privé développer librement des surfaces commerciales. Malheureusement, les collectivités locales se trouvent alors dépassés par la situation et ce secteur de l'économie devient rapidement très puissant.


Les temples de la consommation ne correspondent plus aux conditions actuelles du marché


15 à 50% des centres commerciaux fermera dans la décennie à venir et plusieurs raisons expliquent cela. Tout d'abord, ces temples de la consommation sont dépassés par les achats en ligne qui grappillent des parts sur les ventes en magasins (6% de plus en 2017). De plus, nous constatons qu’un grand nombre de ces établissements se sont développés alors que la population avait encore des moyens financiers ce qui n'est plus le cas de nos jours. Enfin, l’offre est maintenant supérieure à la demande et l'écart continue de se creuser ce qui réduit progressivement la capacité de la population à consommer dans les mêmes proportions. Pris entre un manque de pouvoir d'achat, une concurrence d'internet et un déséquilibre entre offre et demande les centres commerciaux de tailles moyennes ferment donc les un après les autres. Par conséquent, les surfaces restantes s'agrandissent dans les quartiers riches et sur les artères principales de circulation en absorbant les espaces qui ferment.


Et maintenant, quel avenir pour les friches commerciales ?

Actuellement, ces grandes surfaces commerciales sont donc vides et les gouvernements locaux ne savent pas comment les exploiter. Nous voyons tout de même quelques exemples de reconversions comme le Highland Mall d’Austin, au Texas qui va devenir un campus pour collège communautaire. Le Lakeland Mall, en Floride, abrite désormais une gigantesque église. Cependant, de nombreux centres commerciaux ne suscitent pas de telles transformations et restent abandonnés. Ces lieux autrefois foisonnants se retrouvent donc vidés après avoir dépeuplé les centres-villes comme par exemple à détroit.

Cela donne donc un aperçu de l'avenir à envisager si nous ne contrôlons pas le développement effréné de la périphérie qui a lieu aujourd'hui en Europe. C'est à dire, des centres commerciaux abandonnés avec quelques sites de très grandes tailles et des centres-villes vidés. Pour finir sur une note positive, il faut noter, qu’à la différence des Etats-Unis, la France a mis en place des dispositifs (Loi Alur) reportant la responsabilité sur les promoteurs immobiliers. Par conséquent, le contribuable ne prendra pas en charge la réaffectation des friches commerciales abandonnées.

0 vue
  • Twitter - Black Circle
  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon